top of page

Six poésies

Dernière mise à jour : 27 févr. 2022


Le 6ème jour, mon ami m’a apporté, 6 poésies…


La première poésie, c'est celle de l’assiette. Par l'harmonisation de ses couleurs parfois contrastantes et parfois monochromes, c’est le fruit du travail et de la passion de l’artisan qui vous sublime et vous surprend ou simplement vous fait saliver et vous uvre l’appétit.


La deuxième poésie, celle des saveurs. C'est cette magie qui s’opère lorsque l’on entremêle le sucré, le mielleux, le salé, l’amer dans un bel équilibre. C’est quand, stimulées par une composition simple ou complexe, on arrive à faire danser les papilles gustatives. Et parfois, ce n’est que les saveurs qui nous ramènent à l’enfance et qui nous réconfortent.



La troisième poésie, c’est celle des images, celle des couleurs et des lumières. Cette poésie qui crée une ambiance ou des sensations. Une photo, une image qui dit tout, ou qui dit rien mais qui nous bouge par en-dedans. Une toile abstraite ou un portrait qui nous rend triste ou joyeux sans savoir pourquoi.



La quatrième poésie, celle de l’amour : l’amour de la famille, l’amour de l’autre et l’amour de soi. L’amitié, le partage, la tendresse. Toutes ces choses sans lesquelles l’existence n’aurait aucun sens. Sans lesquelles, les rires, les sourires et la joie n'illumineraient jamais nos jours.


La cinquième poésie, c’est la poésie des mots, bien sûr. Exprimer une émotion comme on écrit de la musique, pour que les sons soient harmonieux et qu’ils forment une vague, un mouvement. Arriver à toucher l’autre avec ses mots, à le faire vibrer parce qu’avec la beauté des mots choisis, grâce à la danse des syllabes l’on réussi à le faire vibrer ou le faire chavirer


Et puis il y a la poésie tout court, celle ou l’on s’oblige à suivre des règles en arrivant aux mêmes résultats. Et, oui, pour vous, je m’y suis risquée.


Mélancolique chimère


C’est sur une vague d’un vague à l’âme

Que j’ai laissé mon esprit glisser lentement

Dans les abîmes d’une nostalgie de jours meilleurs

Je me suis laissé emporter par les mouvements

D’une musique aux résonances d’un ailleurs

Ou l’amour était tout feu, tout flamme

Et je me suis cru, le temps d’un battement d’aile

Vivre encore aujourd’hui, heureuse et aimée d’elle

Mais voilà qu’il n’en est rien et que j’ouvre les yeux

De cet élan il ne reste plus rien, sinon des souvenirs heureux


.

Ma sixième poésie est celle de la vie. Parce que oui la vie est belle et oui la vie peut être douce. Comme cette petite douceur offerte par mon fils à Noël, un petit Baileys maison.


Baileys maison

Donne environ 750 ml


Ingrédients :


1 boîte (300 ml) de lait condensé sucré Eagle Brand

250 ml d’alcool 40% ou de Whisky canadien

250 ml de crème champêtre 15%

3 cuillères à table de liqueur d’amande

1 cuillère à thé de café instantané

1 cuillère à table de Quick liquide



Méthode :


  • Écraserle café instantané au pilon et au mortier

  • Mélanger tous les ingrédients dans le mélangeur.

  • Mettre dans un pot Masson

Cette recette peut se garder 2 mois au frigo.



À votre santé!


31 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 Comments


Jolie poésie 🙂

Like
Replying to

Merci!

Like
bottom of page